Expliquer les sacrements aux enfants

5.00 

Catégorie : Étiquette :

Description

Expliquer les sacrements aux enfants est un Dossier numérique Transmettre écrit par l’Abbé Rémi Veillon, fstb.

Sommaire d’Expliquer les sacrements aux enfants

  • Introduction : La grâce
  • Ce qu’est un sacrement
  • Nombre et effets des sacrements
  • Le Baptême
  • La Confirmation
  •  L’Eucharistie : Un sacrement institué par Jésus Christ
  • Présence réelle et sacrifice
  • La messe
  • La communion
  • Pénitence et réconciliation
  • L’Ordre
  • Le Mariage
  • L’Onction des malades
  • Conclusion

Extrait

Nous savons bien que ce qui est éternel et divin ne tombe pas naturellement sous nos sens (dans le Credo nous avons vu que Dieu est pur esprit …). Mais Dieu, qui nous connaît bien, puisqu’Il est notre Créateur, nous a donné de recevoir sa grâce invisible par des instruments visibles.

Le sacrement est donc un signe visible (qui tombe sous nos sens). Il représente une réalité que nous ne voyons pas. Ainsi, l’eau que je verse sur la tête du bébé que je baptise est le signe visible de la purification de son âme qui a lieu réellement mais invisiblement. Elle est le signe que son âme est lavée du péché originel à ce moment précis. De même, l’hostie consacrée est le signe visible que Jésus est réellement présent, quoique nous ne le voyions pas avec nos yeux de chair.

Nous pouvons expliquer aux enfants le sens du mot signe en prenant l’exemple des traces de pas sur le sable d’une plage. C’est le signe du passage de quelqu’un, même si nous ne le voyons pas. Le drapeau est le signe de notre pays, une poignée de main un signe d’amitié… il y a beaucoup d’autres signes, naturels (la fumée qui s’élève m’indique qu’un feu, que je ne vois pas d’où je suis, a été allumé) ou conventionnels, et nous nous en servons à chaque instant (l’écriture, les mots… ).

Pour se mettre à notre portée, Dieu a voulu se servir de signes qui nous montrent le don de sa grâce. Jésus, qui a institué les sacrements, n’a pas choisi les signes sacramentels de façon purement arbitraire, mais les réalités matérielles qu’ils utilisent sont suggestives de l’effet qu’ils signifient (purification, onction, nourriture… ).